Un membre de l'ICM, Andy Lemay, félicité pour son travail de bénévole

28-06-2018

Par Elle Crosby

Andy Lemay est mis à l'honneur pour son travail de bénévole avec l'ICM par son alma mater, l'université Laurentienne.

L'association des anciens élèves de l'université Laurentienne a créé une campagne baptisée Un million d'heures de bénévolat pour encourager ses membres à réinvestir dans leurs communautés. Cette initiative se veut une source d'inspiration pour les anciens élèves visant à les encourager à donner collectivement un million d'heures de leur temps en bénévolat en l'espace de deux ans.

M. Lemay a aidé l'association des anciens élèves à se rapprocher de son objectif lorsqu'il a commencé à enregistrer les heures de bénévolat qu'il a effectuées auprès de la société de l'ingénierie, de l'entretien et de la fiabilité de l'ICM.

M. Lemay est membre de l'ICM depuis 2003. Il a commencé à faire du bénévolat auprès de la société de l'ingénierie, de l'entretien et de la fiabilité en 2008 en tant que vice-président, puis est devenu président de la société quelques années plus tard.

« Après avoir pris ma retraite, j'ai constaté que beaucoup de choses restaient à faire au sein de l'organisation ; je voulais contribuer au lancement de certaines des initiatives qu'elle proposait, aussi je me suis engagé auprès de la société », expliquait M. Lemay.

Si M. Lemay a contribué à plusieurs aspects de la société, son plus grand accomplissement reste pour lui le rôle qu'il a joué dans l'effort commun visant à numériser tous les documents techniques de la société de l'ingénierie, de l'entretien et de la fiabilité afin de les intégrer à OneMine, la bibliothèque numérique collective en ligne dédiée à l'exploitation minière. « Nous pouvons désormais consulter des articles du monde entier ; cela nous aide à sortir de notre cloisonnement afin de travailler avec des personnes de différents secteurs. C'est un projet exceptionnel dans le sens où il nous permet d'atteindre des étudiants tout autant que des professionnels. »

À l'occasion d'un dîner avec le doyen de l'université Laurentienne, M. Lemay a pu s'entretenir avec d'autres très estimés bénévoles quant à l'initiative Un million d'heures de bénévolat, qui s'adresse à des anciens élèves de différentes disciplines et d'âge variable.

« Nous devons continuer à collaborer. Nous devons éliminer le cloisonnement qui ronge l'industrie minière, davantage inclure les étudiants, les soutenir et les encadrer. L'exploitation minière ne se fait pas seule, nous devons créer un système de soutien », déclarait M. Lemay.